Carte postale sonore

Provenchère – Preuve en sons

De P. Mion
Présentation

Ce moment-témoignage sonore, musical et radiophonique du village propose une écoute musicienne du bruit. Un jeu de détournement de certains objets du quotidien des gens du village pour fabriquer ensemble des textures sonores surprenantes et enrober des extraits d’interview préalablement enregistrées où chacun évoque le village à sa façon. Cette fantaisie est le résultat d’une élaboration progressive, enchaînant les expérimentations et les écoutes.

 
Travail artistique

Propos glanés au fil des bruits

C’est original comme aventure.

Le bruit, comme c’est bizarre, mais c’est bien, c’est rigolo.

On vogue vers l’inconnu.

On ne sait pas ce qu’on va faire...

Marlène se demande quel sera le fil conducteur de tout ceci.

Bizarre bizarre.

Découverte d’un univers sonore hétéroclite.

Improbable, sortant des sentiers battus. Et c’est du plaisir. C’est sympa de se retrouver mais je ne sais pas trop ce que cela va donner. On n’y aurait jamais pensé. Farfelu. Je n’ai jamais pensé que ça existait. On est impatient de connaître le rendu. Ça fait connaître un peu plus le village. Nostalgie positive. Ça réunit les âges.

Distribution

Compositeur : Philippe Mion • Ingénieur du son : Etienne Graindorge • Régie : Gérard Champlon — D'après / La vie du village — Avec / Les habitants du village