Opéra

Le Petit Chaperon rouge 

De G. Aperghis 
Présentation

Repartir de l’univers de Tex Avery si cher à Aperghis. Pour cela trouver 6 musiciens avec une gueule, déjà personnages dans la vie. Garder cette précieuse idée préalable à la réalisation de l’œuvre : la démultiplication des rôles. Musiciens et instruments acteurs, instrumentistes, spectateurs, danseurs…Et pour cela rajouter deux comédiens, histoire de brouiller les pistes dans les échanges et dédoublements de rôles. Proposer un dispositif qui met le spectateur au cœur de la musique. Un dispositif scénique simple et facile à adapter aux lieux et configuration

Une formidable entrée dans l’écoute de la musique contemporaine. Ludique, théâtrale, émotionnelle.
 
Travail artistique

Marcus Gammel - Collaborateur de Georges Aperghis, metteur en scène Georges Aperghis reprend dans sa pièce de théâtre musical Le Petit Chaperon rouge la plus ancienne version écrite du conte : c’est en 1697 que Charles Perrault introduit la belle enfant dans l’histoire de la littérature. Contrairement aux frères Grimm, il renonce au happy end. Aucun chasseur ne sauve le Chaperon rouge et la Grand-mère du ventre du Loup. À la place, une moralité avertit les jeunes filles de se méfier des animaux féroces et roublards.

Distribution

Préparation musicale : Richard Dubelski • Mise en Scène: Charlotte Nessi • Scènographie, lumières: Gérard Champlon • Chorégraphie: nn — Orchestre / 2 Clarinettes • 1 Violon • 1 Saxophone soprano • 2 Pianos — Comédiens / 2 — En coproduction avec l’opéra national de Paris