Opéra promenade

Le Château de Barbe-Bleue

De B. Bartok d'après le livret de B. Balazs
, 2004
Co-réalisation avec le Festival Ile-de-France
Présentation

A la recherche de nouvelles formes de production et de diffusion lyrique, notre choix s'est porté cette année là sur "Le château de Barbe-Bleue".

Il nous a paru important d'associer des musiciens hongrois à cette production, d'une part pour nous ouvrir sur une autre culture, d'autre part pour faire ressurgir les racines de cette oeuvre, dans la lignée du travail de Bartok sur les musiques traditionnelles de son pays. 

Notre souhait était d'amener le public à parcourir cette filiation lui aussi, le familiariser avec les modes et tournures mélodiques des musiques traditionnelles et lui donner ainsi "une clef" pour entrer dans l'écriture savante de Barbe-Bleue.

Il s’agit de créer un cheminement qui, partant de situations festives et conviviales (la noce) propres à ces musiques traditionnelles aboutit à l’univers sonore de cet opéra à l’histoire sombre.

Cheminement à la fois musical et géographique, le public étant amené à se déplacer de la place du village au château de Barbe-Bleue.

 

Pour ce que je connaisse la musique populaire de peuples étrangers, la nôtre se trouve bien supérieure pour ce qui est de sa puissance expressive et de sa variété.
Bela Bartok
 
Travail artistique

BARBE BLEUE

Autre histoire, autre temps
Quelque part enfoui dans les mémoires de notre enfance…
Dans les châteaux et autres demeures seigneuriales
L’histoire d’une première nuit de noce
Là-haut, tout là-haut
Où Soeur Anne ne voit rien venir

Imaginez-vous invité au mariage
Au son d’une musique endiablée
Avec des musiciens venus de là-bas, de Hongrie
Hommage à Bartok et sa curiosité pour les musiques traditionnelles de son pays
Au bout du chemin apparait la mariée
L’homme à la Barbe-Bleue l’attend
Une fête en en leur honneur
et le départ jonché d’indices vers la demeure mystérieuse.

Des portes qui grincent
Une goutte de sang
Et du silence…
Beaucoup de silence…
Celui qui éveille la curiosité
Et vous invite à entrebâiller la porte
D’une première nuit de noce

Charlotte Nessi

Distribution

Adaptation pour 3 claviers : Jean Koerner et Jean-François Ziegel •  Texte du serviteur : Marie-Noelle Rio • Commande de l'atelier lyrique du Rhin en 1983 sur une idée originale de Pierre Barrat et Marie-Noelle Rio 

Direction musicale : Denis Comtet • Mise en scène: Charlotte Nessi • Scénographie et lumières : Gérard Champlon • Costumes : Jean-François Gobert • Bande Sonore : Philippe Mion — Solistes / Sylvie Althaparro, Paul Gay, Katalin Karolyi, Alexandre Vassiliev — Musiciens /  Denis Comtet •  Gwenaelle Cochevelou • Jean-Luc Ayroles  avec le groupe de musique traditionnelle hongrois FONOComédien / Eric Wolfer

Avec le soutien de la Fondation d'entreprise France Télécom et de la SPEDIDAM

En images